Portrait: Leila ben Gacem: Une femme d'exception

Fondatrice de « Dar Ben Gacem », maison d’hôte et entreprise sociale dont le but principal est la création d’opportunités économiques pour les micro-entreprises de la Medina de Tunis, de même que de contribuer à la dynamique commerciale de la Medina et à la préservation de l’héritage architectural. « Dar Ben Gacem s’assure également que ses invités puissent vivre pleinement une expérience tunisienne, de même que d’améliorer la compréhension et l’échange interculturel mutuel. Un concept dont les objectifs ne sont pas en premier degré lucratifs » soulignait Leila. De même, Leila est la fondatrice de Blue Fish, une société de consulting visant à améliorer l’incorporation socio-économique des artisans entrepreneurs à travers le développement d’opportunités en transactions internationales.

De formation Biomédicale, elle a pris la décision de changer de vocation et de champs d’intérêt en intégrant le secteur du tourisme « à sa façon ».

« Malgré les  mécontentement familiales que j’ai rencontré suite à ma démission de la direction commerciale de la société HP, j’ai tenu bon à vivre une nouvelle expérience dans le secteur touristique » disait Leila Ben Gacem.

Tout avait commencé lors d’une visite qu’elle faisait en Angleterres, lorsqu’elle elle a pu constater que les artisans Tunisiens ne sont pas en train de bien commercialiser leurs produits sur tels marchés qu’elle estimait à fort potentiel. Dès lors Leila a entamé cette commercialisation à sa manière en faisant le tour de Londres avec des échantillons de créations artisanales mis dans une valise, qui représentait son seul support de vente. La mission étant plus complexe et les défis sont beaucoup plus importants, Leila a décidé par la suite d’entamer une activité de conseil et de formation aux petits artisans basés surtout dans les régions internes du pays afin de les initier à la commercialisation de leurs produits auprès des marchés golfiques.

« Un jour j’ai trouvé une maison qui datait de plus de 300 ans à la médina qui m’a pris le cœur depuis la première visite alors j’ai emprunté son montant de la famille et j’ai décidé de l’entretenir pour héberger un nouveau projet touristique et c’était le lancement de DAR BEN GACEM » ajoutait Leila.

La jeune promotrice est très accro aux médias sociaux, elle essayait de les exploiter à fonds dans la présentation et la commercialisation de sa maison d’hôte. Son mobile qui n’arrêtait pas de sonner, son ton hilarant lorsqu’elle  parlait avec ses clients reflètent ses soucis de fidélisation et la qualité de ses relations professionnelles distinguables.

Leila utilise une politique de gestion des ressources humaines très particulière qui se reposait sur une relation de fraternité avec ses employés, chose qui a participé à la valorisation du projet et aboutissait à une qualité indéniable des prestations. « Ils travaillent chez eux, ils sont les vrais propriétaires du projet et je ne suis qu’un leader qui les aide à concrétiser leurs rêves et leurs objectifs » confirmait Leila en parlant nominativement de ses 5 employés.

Actuellement elle est secrétaire générale de l’association Edhiafa, une association qui réunit les maisons d’hôtes en Tunisie. Au sommet de ses priorités figure la réalisation d’un cahier de charges qui tient compte des spécificités du produit en tant que partie du patrimoine Tunisien et non pas en tant que produit touristique de masse qui devrait s’adapter à toute catégorie de touristes.

Quelque maisons d’hôtes offrent des activités d’agritourisme, une gastronomie exceptionnelle se référant aux traditions culinaires Tunisiennes et ceci attire une niche de marché intéressante pour ce produit touristique encore récent dans notre destination. Comme disait Leila, la plupart des propriétaires des maisons d’hôtes ne considèrent pas leurs produits comme étant lucratifs en premier degré mais plutôt des projets à vocation sociale et culturelle qui vont participer à valoriser l’image de marque de la destination  aussi bien que la création de postes d’emplois.

http://www.darbengacem.com/

 

 

Rédacteur: 
La rédaction

Comments (0)

Leave a comment